Le premier facteur à prendre en compte dans le choix d’un aspirateur est sans aucun doute celui de la structure, qui sert de point de référence pour déterminer le modèle le mieux adapté à notre maison.

Toutefois, nous devons partir du principe que lorsque nous parlons d’aspirateurs, nous entendons spécifiquement l’aspirateur tracté, c’est-à-dire l’aspirateur caractéristique avec un long tuyau et le réservoir/moteur qui est traîné derrière lui. Les personnes intéressées par les aspirateurs verticaux peuvent toutefois consulter notre page sur les balais électriques.

Choix de la rédaction

Miele Complete C2

Informations techniques

Type: Aspirateur réservoir cylindrique
Hauteur: 22,7 cm
Longueur du câble: 6,5 m
Capacité: 4.5 litres
Puissance: 890 Watts
Consommation énergétique annuelle: 34 kWh
Niveau sonore: 80 dB
Surfaces de nettoyage: Tapis, Sol dur

Inconvénients

Classe d’énergie: C, mais à part cela, les critiques sont toutes positives.

Avantages

L’aspirateur Miele Complete C2 est léger et peut être transporté facilement dans les escaliers.
La conception durable assure un fonctionnement silencieux.
Non seulement la Miele est légère et silencieuse, mais elle est aussi extrêmement puissante grâce au moteur Vortex Miele. La combinaison du sac à poussière GN Airclean de Miele, du filtre Super Air Clean et de la construction du système scellé (SSC) garantit que seul de l’air super propre et rien d’autre ne sort de l’appareil.
L’aspirateur est livré complet avec des outils intégrés, notamment un outil pour les fissures, un outil pour le rembourrage et une brosse à épousseter. L’aspirateur Miele est équipé d’un bouton électronique de contrôle de la succion avec 6 réglages de la succion – les réglages comprennent les draps, les meubles, les tapis.
La poignée du tuyau Miele est légère et ergonomique. L’aspirateur Miele est équipé de tiges télescopiques en acier inoxydable. Il s’ajuste à votre taille en appuyant sur un bouton.

Conclusion

Aspirateur très performant, et élégant comme une Mercedes cabriolet …


Rowenta RO3753EA Compact

Informations techniques

Type: Aspirateur compact cyclonique
Hauteur: 29 cm
Poids de l’article: 6 kg
Capacité: 1,5 litres
Puissance: 750 Watts
Consommation énergétique annuelle: 28 kWh/an
Niveau sonore: 79 dB
Classe d’énergie: A

Inconvénients

L’aspirateur génère un bruit de 79 décibels, ce qui est un peu plus élevé que le bruit moyen d’un aspirateur (75), mais nous le trouvons acceptable.

Avantages

Adepte du ménage d’appoint ou de sessions plus intenses, Rowenta transforme la corvée du nettoyage avec Compact Power Cyclonic. Terminé les sacs à racheter ou la batterie à recharger. Efficaces sur tout type de surface, ces aspirateurs sans sac dépoussièrent votre intérieur et votre véhicule sans effort et en un seul passage. Légers, maniables et ergonomiques, ils sont dotés d’une tête d’aspiration 2 positions Power Air qui offre des résultats exceptionnels sur sols durs, tapis, moquettes et tissus d’ameublement… et le tout dans un format compact ! Pour des besoins plus ciblés, ce modèle est fourni avec un embout précision et une brosse parquet qui permettent de dépoussiérer les surfaces même les plus étroites et difficiles d’accès. Parce que vos attentes sont différentes, optez pour des accessoires adaptés disponibles séparément.

Conclusion

Un rapport qualité prix particulièrement bon pour cet aspirateur puissant et léger à la fois.



ACHETER UNE PETIT ÉLECTROMÉNAGER, consultez le guide complet!


Guide d’achat

Par conséquent, lorsque nous considérons la structure d’un aspirateur, nous évaluons tout d’abord son poids et ses dimensions, ainsi que sa position de repos, afin de comprendre s’il convient aux espaces de notre maison où nous pensons le garder lorsqu’il n’est pas utilisé, et s’il est adapté à nous et à nos forces. En particulier, les maisons disposées sur deux ou plusieurs niveaux, avec des escaliers intérieurs, ne sont généralement pas l’environnement idéal pour un aspirateur tracté, qui est plutôt inconfortable à tenir en main en passant la brosse sur les marches.

Deuxièmement, il est intéressant de considérer la longueur maximale du manche, en tenant compte également de la présence éventuelle de rallonges d’accessoires, qui peuvent être particulièrement intéressantes pour ceux qui ont des plafonds et des meubles très hauts et qui veulent utiliser l’aspirateur également pour se débarrasser des toiles d’araignée.

La longueur du tuyau, au contraire, ainsi que celle du câble, est un facteur important à prendre en compte si vous voulez avoir une idée du rayon d’action d’un aspirateur, c’est-à-dire de la distance qu’il est capable de couvrir à partir de la prise à laquelle il est fixé.

Il y a ensuite les petits détails de conception qui peuvent faire la différence en termes d’agilité et de confort : par exemple, une bonne prise en main ergonomique de la poignée rendra le brossage des surfaces moins fatiguant, tandis que les caractéristiques de la direction peuvent rendre le mouvement du moteur de traction derrière nous plus ou moins fluide, même lors de changements de direction soudains.

La taille, l’inclinaison et le revêtement éventuel des roues contribuent à faciliter la direction et à permettre de franchir de petits obstacles, comme un câble ou une petite différence de hauteur. Les grandes roues passent plus facilement au-dessus de ces obstacles et les roues inclinées facilitent grandement la direction.

Brosses et buses

Un autre facteur très important, qui doit être pris en considération en ce qui concerne l’ameublement de la maison, est celui des brosses fournies avec notre nouvel aspirateur. En fonction du type de sols que nous avons et de la présence ou non de tapis, il sera important de considérer quelles brosses sont disponibles : certains modèles proposent une brosse universelle adaptée à toutes les surfaces, d’autres proposent plutôt différentes brosses à monter en fonction de la surface à traiter. On pouvait alors trouver dans le paquet une brosse pour les sols en céramique, une pour le parquet et une avec des poils pour les tapis et les moquettes.

Un autre bonus sont les buses pour travailler sur des surfaces et des espaces étroits, par exemple une buse en forme de lance pour travailler sur des fissures ou, par exemple, sur le tableau de bord de la voiture, ou une buse en forme de T pour le rembourrage, adaptée aux canapés et aux fauteuils ainsi qu’aux sièges de notre voiture.

D’autres accessoires peuvent être des tubes de rallonge, utiles pour atteindre confortablement les coins du plafond et les libérer des toiles d’araignée, et des buses avec des brosses douces adaptées pour épousseter les étagères et les meubles en bois sans les billonner.

En plus de la variété des accessoires, il sera bon d’évaluer la qualité et le soin apporté à la conception : par exemple, s’il est possible de monter des buses accessoires sur le tube ou le moteur pour les avoir toujours à portée de main, et si les buses ont des éléments intégrés qui permettent de les adapter d’un simple geste à différentes surfaces.

Consommation et performance

Un troisième facteur très important est la consommation et la performance de l’aspirateur tracté. Tous les aspirateurs portent désormais le label énergétique européen, qui nous permet de savoir d’un seul coup d’œil combien un aspirateur consomme, mais aussi quelles sont ses performances sur les sols durs et les surfaces souples.

L’objectif de l’étiquetage énergétique est de fournir aux consommateurs des informations sur la consommation d’énergie et les dépenses annuelles liées à l’utilisation des aspirateurs. Il fournit également des informations utiles sur les performances de l’appareil lui-même.

Dans la moitié supérieure de l’étiquette énergétique, l’échelle de couleurs des classes d’efficacité énergétique se distingue : celles-ci vont de A à G. Intuitivement, les aspirateurs à faible consommation d’énergie appartiennent à la classe A, tandis que les plus chers se situent dans la gamme G.

Une flèche noire avec la classe d’efficacité énergétique, à la hauteur de la bande correspondante, indique à quelle classe appartient le modèle en question. Vous trouverez ci-dessous un exemple d’aspirateur de classe d’efficacité énergétique A :

La consommation annuelle moyenne des aspirateurs est estimée sur la base d’une utilisation annuelle typique. Il va sans dire que la consommation réelle peut être plus ou moins élevée selon la manière et la quantité dont chaque personne utilise son aspirateur !

Parmi les informations contenues dans la moitié inférieure de l’étiquette énergie, la consommation annuelle moyenne est l’une des plus importantes : exprimée en kWh/an (kWh consommés en un an), elle devrait idéalement être la plus faible possible.

Pour avoir une idée de la façon dont la consommation annuelle moyenne se traduit sur une facture, vous devez consulter le contrat avec votre opérateur : les tarifs sont généralement compris entre 15 et 40 centimes par kWh.

Quelle est la consommation d’un aspirateur ?

Un aspirateur appartenant à la classe A, la plus élevée à l’échelle internationale, peut consommer entre 10 et 16 kWh/an. Un aspirateur de classe B peut consommer entre 16 et 22 kWh/an, alors qu’un aspirateur de classe C devrait se situer autour de 26 kWh/an. Nous rappelons que ces chiffres sont naturellement indicatifs : la consommation dépend dans une large mesure de la fréquence d’utilisation et de l’intensité de l’aspiration choisie.

La réglementation européenne actuelle prévoit que la consommation annuelle est estimée sur 50 nettoyages de 60 minutes chacun. À partir du 1er septembre 2017, la consommation annuelle moyenne d’un aspirateur doit également être maintenue en dessous de 43 kWh/an.

Quelle est l’importance de la puissance de l’aspirateur ?

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte lors de l’évaluation des performances d’un aspirateur. Ce n’est pas seulement la puissance de l’aspirateur qui détermine la capacité d’un produit à capturer la saleté et à la garder à l’intérieur. Le type de brosse, la technologie de dépoussiérage (cyclonique ou à sacs) et le type de filtre sont des éléments tout aussi déterminants et souvent plus décisifs que les simples données sur le watt. Ils peuvent en effet déterminer la capacité à nettoyer différentes surfaces, la facilité d’utilisation de l’appareil et le niveau d’hygiène qu’il est en mesure de garantir. Une approche basée exclusivement sur l’énergie électrique aurait peut-être pu être une bonne chose il y a dix ans, lorsque le niveau technologique des aspirateurs était encore plus précoce. Aujourd’hui, on trouve sur le marché des produits conçus pour être les plus performants tant en termes de performance que de consommation d’énergie. Alors que jusqu’à il y a quelques années, la puissance électrique moyenne pouvait varier entre 1200 et 2000 watts, les fabricants ont progressivement abaissé ces valeurs, notamment pour répondre aux critères d’efficacité énergétique.

En examinant les données relatives à la puissance des aspirateurs de dernière génération, on constate qu’elle se situe en moyenne entre 400 et 900 watts.

Une différence assez importante avec les appareils de l’ancienne génération qui nous permet d’une certaine manière de répondre à notre question initiale : la puissance électrique est de moins en moins importante pour évaluer l’efficacité d’un aspirateur. D’autre part, un appareil de 900 watts avec peu d’accessoires et peut-être un mauvais système de filtration sera toujours pire qu’un modèle de 450 watts avec un grand kit d’accessoires et un filtre HEPA 14, l’un des meilleurs actuellement disponibles. En outre, un aspirateur de puissance électrique inférieure mais qui se situe dans la classe d’efficacité énergétique A à l’échelle européenne peut garantir une consommation bien inférieure à celle d’un modèle extrêmement puissant du point de vue électrique mais qui ne garantit pas la même efficacité et pèse en outre plus lourd sur la facture.

Performance

L’efficacité de l’aspirateur, comme nous l’avons déjà mentionné, est indiquée sur le label énergétique européen : sur celui-ci, un simple diagramme nous informe de la classe d’efficacité tant sur les sols durs que sur les tapis et moquettes. Dans ce cas également, comme pour la consommation d’énergie, l’échelle va de A (excellente performance) à G (mauvaise performance).

La classe A signifie que tous les résidus accumulés dans les interstices entre les dalles et entre les fibres du tapis sont efficacement aspirés, et que vous avez une bonne et assez complète performance jusqu’à la classe C alors que, au contraire, la classe G représente une capacité d’aspiration capable d’enlever uniquement la saleté en surface, sans pouvoir intervenir efficacement sur les joints et entre les fibres du tapis.

En moyenne, les meilleurs aspirateurs auront une classe d’efficacité sur les tapis C ou B, tandis qu’une classe d’efficacité A sur les sols durs se retrouve même sur les modèles de gamme inférieure.

Réservoir

Un autre facteur très important est les caractéristiques du réservoir. Nous faisons tout d’abord référence à la capacité du conteneur, quel qu’en soit le type : sa taille peut déterminer la durée d’utilisation de l’aspirateur avant de devoir vider le conteneur ou changer le sac. Une capacité de plus de 2 l peut être intéressante pour ceux qui ont une grande maison, avec la précision nécessaire qu’une plus grande capacité de réservoir correspondra bien sûr aussi à une plus grande taille et à un plus grand besoin d’espace.

Mais ce qui est également intéressant à considérer, c’est la technologie adoptée par le réservoir : en fait, on en trouve deux types sur le marché, chacun ayant ses propres forces et faiblesses : les réservoirs à sacs et les réservoirs cycloniques.

Réservoir à sacs

La plus traditionnelle et la plus ancienne des technologies disponibles aujourd’hui, le réservoir à sacs accumule la saleté aspirée dans des sacs en papier ou en tissu qui servent également de filtre, et qui doivent être remplacés une fois qu’ils sont complètement remplis.

L’avantage de cette technologie est que généralement ce type de réservoir offre, pour une même taille, une plus grande capacité, et il faut penser à ne changer le sac que lorsqu’il est plein, après plusieurs utilisations de l’aspirateur tractant. En moyenne, la capacité des sacs est en fait comprise entre 3 et 4 l, ce qui permet de nettoyer les sols des plus grandes maisons sans avoir à changer de sac. En outre, les aspirateurs à sac coûtent généralement moins cher que l’autre type d’appareil.

Parmi les inconvénients, il faut évidemment mentionner le coût récurrent de devoir maintenir un stock de sacs de rechange, et le fait que la puissance d’aspiration est réduite de manière significative lorsque le sac se remplit. De plus, en général, avec la même puissance d’aspiration par rapport aux autres technologies que nous verrons, les aspirateurs à sac nécessitent plus de puissance, et donc plus de consommation.

Réservoir cyclonique

Le réservoir cyclonique représente la dernière innovation en matière d’aspiration. Le principe de fonctionnement est simple : le flux d’air aspiré est acheminé dans la cuve de manière à former un petit “cyclone” à l’intérieur de celle-ci, dont le mouvement en spirale crée naturellement une aspiration qui soutient l’action du moteur. Grâce à ce principe physique simple, les aspirateurs cycloniques peuvent offrir d’excellentes performances d’aspiration même avec un moteur moins puissant que l’autre type.

Parmi les avantages de cette technologie, il faut donc considérer les économies d’énergie par rapport aux autres types d’aspirateurs, en plus de l’absence de coûts récurrents dus à l’achat de sacs. Dans de nombreux cas, la vidange du réservoir, qui peut être effectuée dans la poubelle, peut donc se faire en évitant complètement le contact avec les saletés recueillies.

Les aspects négatifs, au contraire, comprennent la capacité inférieure, comme nous l’avons déjà mentionné : une cuve cyclonique peut aller de 1 à 2,5 l, et doit donc être vidée souvent, environ tous les 3-4 usages pour les grands récipients et tous les 2-3 pour les petits, car même dans le cas des cuves cycloniques, la puissance d’aspiration diminue avec le remplissage, bien que de manière beaucoup moins drastique par rapport aux aspirateurs à sac.

Filtration

Enfin, il est également utile de prendre quelques minutes pour comprendre de quels filtres et combien de filtres un aspirateur tracté est équipé, surtout s’il y a des personnes dans la maison qui souffrent des allergies les plus courantes (pollen, acariens, cheveux). Pour ces derniers, en effet, peuvent être très intéressants les aspirateurs équipés de filtres à haute efficacité, qui retiennent presque toutes les plus petites particules, y compris les bactéries et les allergènes. Voyons dans les sections suivantes quels sont les filtres dont un aspirateur peut être équipé.

Filtres simples

Dans le cas des aspirateurs les plus simples, il y a généralement deux filtres : le premier consiste en un épais filet en plastique, qui bloque les plus gros débris tels que les miettes et les cheveux, et le second consiste en un matériau similaire au papier, plutôt épais et riche en plis, qui est responsable de la filtration des poussières les plus fines. Dans les aspirateurs à sac, c’est précisément le sac qui recueille ce type de débris, ainsi qu’une grande partie de la poussière fine.

Souvent, à ces deux niveaux de filtration s’ajoute au moins un troisième, constitué d’un filtre tampon en mousse qui protège le moteur de l’infiltration de la poussière résiduelle.

Dans la plupart des cas, les filtres des aspirateurs modernes sont permanents et lavables, mais il peut arriver, par exemple dans le cas des filtres à charbon actif, que certains doivent être remplacés périodiquement.

Filtres HEPA

Cependant, si vous êtes intéressé par une filtration particulièrement efficace, vous devriez envisager d’utiliser des aspirateurs équipés d’un filtre HEPA.

Il s’agit de High Efficiency Particulate Air, un type de filtre développé à l’origine dans l’industrie nucléaire pour empêcher l’inhalation de particules radioactives, qui est maintenant utilisé dans un large éventail d’applications.

Les filtres HEPA sont fabriqués en fibre de verre, plissés d’une manière qui n’est pas sans rappeler les filtres classiques dont nous avons déjà parlé, et sont capables de capturer 99,97 % ou plus des particules et des micro-organismes à partir de 0,3 micron de diamètre. La présence d’un filtre HEPA peut contribuer à augmenter le prix d’un aspirateur.

Comme les filtres simples, les filtres HEPA sont souvent permanents et peuvent être lavés à l’eau, mais il ne faut pas prendre cela pour acquis et toujours s’assurer qu’un remplacement périodique sera nécessaire ou non.

Classe de remise de poussière

Outre les considérations sur le type de filtre monté sur l’aspirateur tracté, il est bon de se référer à nouveau au label énergétique européen, qui offre également des informations utiles pour comprendre l’efficacité de l’aspirateur que nous voulons acheter. La dernière des échelles représentées sur l’étiquette, après la classe énergétique et les classes d’efficacité sur les surfaces dures et les tapis, est en fait celle de la réémission de la poussière.

Il s’agit toujours d’une échelle allant de A (excellente performance) à G (mauvaise performance), qui illustre la quantité de poussière extraite qui est renvoyée dans l’environnement sans rester déposée dans le réservoir ou captée par les filtres.

Il n’est pas surprenant que la présence d’un filtre HEPA ne suffise pas à placer un aspirateur dans la classe A, même si elle y contribue certainement : l’étanchéité de la cuve est en effet un aspect décisif de la quantité de poussière qui échappe à la capture, et parmi les filtres HEPA, il existe plusieurs classes d’efficacité qui ne sont pas toujours clairement spécifiées. La recommandation pour ceux qui souffrent d’allergies est donc de chercher un aspirateur avec filtre HEPA, mais aussi de s’assurer que celui-ci est au moins de classe H13 et que la classe de rémission des poussières est très élevée, de préférence A.

Une dernière considération est celle de la filtration sur charbon actif. C’est une autre technologie qui accompagne généralement le HEPA, et qui est capable de purifier l’air grâce à l’utilisation de charbon actif. Ce matériau, grâce à sa structure très poreuse, a la propriété d’absorber la plupart des substances organiques : en effet, parmi ses domaines d’application, on trouve le contrôle des odeurs.

La présence d’un filtre à charbon actif est donc particulièrement pertinente pour ceux qui ont des animaux dans la maison, car elle permet de réduire considérablement les mauvaises odeurs émises par les substances organiques présentes sur les cheveux de nos amis à quatre pattes.

Le prix

Cela dit, chacun décide de la limite de ses dépenses pour l’achat d’un aspirateur, un prix plus élevé correspond normalement à une meilleure qualité de la performance globale, c’est-à-dire l’aspiration, la consommation et la filtration. Si, comme on l’a dit, dans la gamme de prix moyen-bas, en dessous de 150 €, il est possible de trouver des produits presque équivalents de n’importe quelle marque, parmi les modèles haut de gamme, plus de 300 €, on peut trouver les meilleurs produits, notamment en ce qui concerne la filtration et la réinjection de poussière. Ceux qui recherchent un excellent aspirateur contre les allergènes devront être prêts à dépenser beaucoup d’argent. Voici, à titre indicatif, les fourchettes de prix et les caractéristiques relatives des aspirateurs que nous pouvons identifier :

Gamme de prix basse : <100 €, sac ou eau, filtres simples, classe énergétique <B, sol dur de classe A ou B, moquette de classe <D, remise de poussière <E

Gamme de prix moyenne : 150-200 €, par sac ou cyclone, filtre HEPA, classe énergétique A ou B, sol dur classe A, tapis classe C, retour de poussière C

Gamme de prix élevée : 230-350 € et plus, (multi)cyclonique, filtre HEPA H14, classe énergétique A, sol dur de classe A, moquette de classe B ou C, remise de poussière A