Comment fonctionne une plaque induction ?

Les plaques de cuisson à induction sont des appareils ménagers de plus en plus achetés dans notre pays. Bien qu’il existe en France une importante tradition de cuisinières à gaz, en fait, de nombreux utilisateurs passionnés de gastronomie choisissent de remplacer leur plaque de cuisson traditionnelle par ce type de produit.
Toutefois, pour faire un choix éclairé, il est nécessaire de procéder à une étude approfondie du fonctionnement de ces appareils et de leurs caractéristiques techniques et structurelles.

Le premier aspect à clarifier est le fonctionnement de ce type de table de cuisson et ce qui le distingue des autres types de produits. La plaque  à induction appartient au sous-groupe des plaques électriques. Dans ce cas également, il ne sera donc pas nécessaire de le raccorder au réseau électrique domestique. Comme nous l’avons illustré dans le guide d’achat consacré aux plaques de cuisson électriques, celles-ci permettent le transfert de chaleur de deux manières : par des lampes halogènes ou par des plaques radiantes.

Les plaques de cuisson à induction, en revanche, ont un fonctionnement totalement différent : sous la surface en vitrocéramique se trouve un inducteur qui alimente un champ électromagnétique directionnel. Le champ magnétique est créé par une ou plusieurs bobines d’induction placées sous les différentes zones de cuisson.
Cela signifie qu’il n’y aura pas de perte de chaleur car elle sera dirigée directement vers le cuiseur, permettant ainsi la cuisson.

Ce type d’opération peut être considéré comme “intelligent” principalement pour deux raisons : les économies d’énergie et l’amélioration de l’efficacité des performances.
L’économie d’énergie est liée à la présence de capteurs spéciaux qui bloquent l’émanation de chaleur si la cuisinière n’est pas positionnée sur le four.
En revanche, la meilleure efficacité en termes de performances dépend du fait que la chaleur dégagée atteint directement la cuisinière : il n’y aura donc pas de perte de chaleur comme sur les plaques électriques ou à gaz.

Choix de la rédaction

SAUTER SPI4360B

Informations techniques

Dimensions: (L) 60 x (P) 51 x (H) 5,5 cm
Puissance: 4000 Watts
Poids: 11 Kg

Inconvénients

Aucune.

Avantages

Pour un plus grand confort d’utilisation, cette plaque de cuisson induction Sauter est équipée d’un tableau de commandes individuel par feu, vous donnant ainsi la possibilité de piloter de manière facile la puissance de chaque foyer de la plaque de cuisson induction.

Les tables sont dotées de 10 niveaux de sécurités dont anti-surchauffe, chaleur résiduelle, anti-débordement, verrouillage clavier, auto-stop, détection des récipients, détection petits ustensiles, détection, surtension, mauvaise connexion et détection de faible voltage.

Chaque foyer a 14 positions de cuisson qui permettent un réglage très précis des températures. Il bénéficie en outre de 3 accès directs dont un Booster. Ces accès sont programmables et permettent un accès plus rapide aux puissances les plus utilisées.

La fonction Eco présente sur tables à induction permet d’identifier la zone de cuisson idéale en fonction du diamètre du récipient !

Conclusion

C’est l’ADN de la marque Sauter et ce qui fait le succès de ses tables induction depuis plus de 20 ans, constaté par de nombreuses études consommateurs.


BELDEKO TI4V-107

Informations techniques

Dimensions: (L) 64 x (P) 56,5 x (H) 11 cm
Puissance: 3000 Watts
Poids: 8,4 Kg

Inconvénients

Aucune.

Avantages

Table de cuisson induction 4 foyers à 9 positions avec 4 boosters. Equipée de commandes par touches sensitives, voyants de chaleur résiduelle pour éviter les brûlures, verrouillage enfant et minuterie.

Cordon de raccordement 230V.

Conclusion

Cette table de cuisson est vraiment parfaite. Elle possède toutes les options nécessaires (dont le booster et la minuterie sur toutes les plaques) et fonctionne très bien. La marque est fiable. C’est la plaque à induction idéale vu son prix.


Guide d’achat

Différences entre les différents types de plaques de cuisson

Par rapport aux autres types de plaques électriques, les principales différences sont liées à l’efficacité. En fait, comme nous l’avons déjà mentionné, les plaques à induction transmettent la chaleur directement à la cuisinière et sont donc plus rapides et plus efficaces. En revanche, sur les autres plaques électriques, il y aura toujours une dispersion de la chaleur, plus abondante pour les plaques à rayonnement et plus légère sur les modèles à lampes halogènes.
Une conséquence de cet aspect spécifique est que dans les plaques de cuisson à induction, la surface en vitrocéramique ne surchauffe pas, ce qui entraîne une plus grande sécurité.
Même par rapport aux plaques de cuisson au gaz, la principale différence concerne la dispersion de la chaleur : les cuisinières allumées ne se contentent pas de distribuer la flamme aux casseroles et aux poêles, mais entraînent également une dispersion aérienne de la chaleur.
Outre le rapport entre l’utilisation et le coût, la plaque de cuisson au gaz est donc également plus dangereuse.

Quelle est la consommation d’une plaque de cuisson à induction ?

La consommation électrique des plaques de cuisson à induction dépend de divers éléments, notamment de leur taille, du nombre de brûleurs et des fonctions disponibles.
Comme pour les plaques de cuisson électriques traditionnelles, les fiches techniques indiquent également dans ce cas la valeur relative à la puissance maximale absorbée, c’est-à-dire la puissance que la plaque de cuisson exploite lorsque tous les brûleurs sont allumés à la puissance maximale.
Cette valeur est très variable, mais en principe on peut dire qu’elle va de 3000 watts pour les modèles les plus compacts à 10000 watts pour les modèles professionnels ou semi-professionnels.

Avant d’acheter une plaque induction, il est nécessaire de considérer la valeur de la puissance maximale absorbée par rapport à la capacité de votre compteur : dans certains cas, il peut être nécessaire d’apporter des modifications en augmentant la capacité.
Cependant, considérez que, grâce à la rapidité des performances, l’impact sur la facture d’une plaque de cuisson à induction ne sera pas beaucoup plus important que celui d’un autre type de plaque de cuisson électrique.

Caractéristiques structurelles de la plaque de cuisson à induction

Le deuxième facteur à évaluer concerne les caractéristiques structurelles des plaques à induction : la taille, le nombre de brûleurs et les zones de cuisson sont en effet des éléments étroitement liés à leurs besoins.
Avant d’examiner en détail ces aspects spécifiques, il est nécessaire de se rappeler que dans ce guide d’achat, nous n’examinerons que les plaques de cuisson à induction intégrées.

Les plus petites plaques de cuisson à induction intégrées ont une largeur d’environ 30 cm et peuvent être équipées de 2 ou 3 brûleurs.

On trouve ensuite les plaques de cuisson standard, à 4 brûleurs, qui peuvent avoir des dimensions variables entre 40 et 60 cm de largeur : les modèles à 4 brûleurs les plus grands auront des brûleurs de tailles différentes, certains avec un diamètre plus petit (environ 10 cm) et d’autres plus grands (environ 18 cm), tandis que les plus compacts ont généralement 2 brûleurs avec un diamètre de 12 cm et 2 avec 18 cm.

Enfin, des plaques de cuisson à induction à 5 ou 6 brûleurs sont également disponibles : elles mesurent entre 75 et 90 cm de large et sont toujours équipées de brûleurs de différentes tailles.
L’une des caractéristiques structurelles les plus intéressantes des plaques à induction est que, grâce à leur fonctionnement particulier, il est possible de trouver des modèles qui permettent de combiner les différentes plaques, les transformant ainsi en véritables zones de cuisson.
C’est un aspect très intéressant pour les utilisateurs qui n’ont pas beaucoup d’espace disponible, mais qui aiment cuisiner avec différents types de batterie de cuisine. Par exemple, vous pouvez acheter une table de cuisson à 4 brûleurs avec deux zones de cuisson, de sorte que vous pouvez utiliser des tables de cuisson individuelles avec de petites casseroles et des zones de cuisson avec des casseroles plus grandes.

Quelles fonctions peut avoir une plaque de cuisson à induction ?

La présence de caractéristiques supplémentaires visant à améliorer l’efficacité et les performances énergétiques est l’un des aspects qui attirent le plus les utilisateurs et les incitent à passer du gaz à cette nouvelle technologie.
Voyons une brève liste des programmes supplémentaires qui peuvent être présents dans les plaques de cuisson à induction et comment ils peuvent aider les consommateurs :

  • Sélection de la température : c’est la fonction la plus populaire auprès des amateurs de cuisine, car elle permet de réaliser des préparations qui nécessitent des températures très précises. La plage de température sélectionnable va généralement de 30 °C à 200 °C et la plage de sélection peut être réalisée degré par degré ou avec une différence de 2 degrés. Outre la précision des préparations, cette fonction vous permet de maîtriser la consommation d’énergie. De nombreuses plaques de cuisson à induction qui ne permettent pas une sélection précise de la température offrent encore la possibilité de choisir le niveau de puissance à utiliser et dans ces cas, il y a presque toujours un tableau dans le manuel d’instructions dans lequel les niveaux et les températures indicatives sont associés ;
  • Fonction turbo : cette fonction permet d’utiliser plus de puissance pour accélérer le temps de cuisson de certains plats, comme l’eau bouillante. Pour éviter une consommation d’énergie trop élevée, le mode turbo peut généralement être réglé pour de courtes périodes, après quoi vous reviendrez à un approvisionnement énergétique normal ;
  • Connexion des zones de cuisson : cette fonction vous permet de choisir et d’utiliser les brûleurs individuels ou de les combiner dans une zone de cuisson plus ou moins grande. Dans certains modèles, il sera même possible de transformer toute la plaque de cuisson en une seule zone, afin de fournir de la chaleur à de très grandes casseroles ;
  • Timer : grâce à cette fonction, il sera possible de suivre les différents préparatifs de manière précise, en fixant des limites de temps. C’est une fonction très utile avec certains modes de cuisson, comme la cuisson lente ;
  • Arrêt automatique : l’arrêt automatique peut être lié à la présence de la fonction de minuterie ou à des mesures de sécurité. Dans le premier cas, la plaque de cuisson s’éteint automatiquement lorsque le temps de cuisson programmé est écoulé, tandis que dans le second cas, elle s’éteint si aucune casserole n’est placée sur la plaque de cuisson ;
  • Fonctions de sécurité : les fonctions de sécurité que l’on peut trouver sur les plaques de cuisson à induction sont différentes et varient selon le fabricant. Presque toutes les plaques de cuisson sont équipées de voyants lumineux qui indiquent que les plaques sont encore chaudes et que les réglages de température sont verrouillés. Vous pouvez également trouver des fonctions spécifiquement dédiées à la sécurité des enfants qui verrouillent le panneau de contrôle afin d’éviter que la plaque de cuisson ne s’allume par erreur.

Pratique et entretien de la plaque de cuisson à induction

Enfin, le dernier facteur à examiner concerne la facilité d’utilisation et d’entretien de la plaque induction. Ces éléments doivent également être évalués par rapport à ses propres besoins et aux caractéristiques des autres types de plaques de cuisson.
En ce qui concerne l’aspect pratique de l’utilisation, les spécificités des plaques de cuisson à induction sont essentiellement au nombre de deux : la présence de commandes tactiles de nouvelle génération et la nécessité d’utiliser des casseroles et poêles spéciales.
Étant donné la présence de différentes fonctions et la possibilité de contrôler avec précision l’extension de la surface de cuisson, les températures et la durée. La plupart des plaques à induction sont équipées de commandes tactiles et d’un écran LED ou rétro-éclairé.

Cela pourrait être un inconvénient pour ceux qui ne sont pas familiers avec les appareils multifonctionnels, car il faut bien étudier sa plaque de cuisson pour comprendre comment tirer le meilleur parti des différents programmes intégrés.

La nécessité d’acheter des accessoires de cuisine compatibles avec la cuisson à induction pourrait également être considérée comme un défaut, surtout par ceux qui possèdent déjà de nombreux ensembles de casseroles et poêles de bonne qualité.

Les casseroles compatibles avec les plaques à induction doivent avoir un fond plat, épais et ferreux car seul ce type de casseroles peut exploiter le champ magnétique créé par les bobines, accumulant la chaleur et la libérant rapidement.

Les ustensiles de cuisson à induction sont donc plus chers mais aussi de meilleure qualité : l’achat de ces produits est donc un véritable investissement car ce sont des ustensiles plus résistants à l’usure.

Enfin, considérons la facilité d’entretien des tables de cuisson à induction. La surface de ces produits est en vitrocéramique, un matériau très résistant aux températures élevées, inoxydable et pratiquement indestructible, mais qui nécessite un entretien différent de celui de l’acier inoxydable.

Pour nettoyer correctement une plaque de cuisson à induction, il sera nécessaire d’acheter des détergents spéciaux et des éponges non abrasives, afin de ne pas risquer d’endommager ou de rayer la surface en vitrocéramique.

Pour éviter que la saleté ne s’incruste, il sera nécessaire de nettoyer la plaque de cuisson après chaque utilisation, en attendant qu’elle soit complètement froide. En cas de saleté incrustée, il sera possible d’effectuer un nettoyage plus profond à l’aide de spatules spéciales.


ACHETER UNE GROS ÉLECTROMÉNAGER, consultez le guide complet!