Plusieurs jours ou quelques, lorsque vous partez pour les vacances d’été, aussi courtes soient-elles, parmi les soucis liés à la maison de résidence à fermer – vider le réfrigérateur, ne pas laisser les ordures, sceller les fenêtres, fermer la lumière et le gaz – une des pensées est de savoir comment gérer les plantes qui resteront seules à la maison.

Certains d’entre eux n’ont pas de grands besoins, ils peuvent rester seuls pendant plusieurs jours. D’autres souffrent déjà au bout d’un jour. Quelques conseils :


1) Pour les plantes d’intérieur, une chose fondamentale est de laisser une source de lumière naturelle : nous ne pouvons pas fermer toutes les fenêtres en laissant les plantes dans le noir pendant des jours.

2) Le deuxième conseil est de les répartir entre les plantes qui détestent la stagnation de l’eau et les plantes qui aiment boire sous le pot.

3) Pour les seconds, la meilleure solution est le classique bassin rempli d’eau dans lequel les plonger, une suggestion : ajouter quelques gouttes d’huile de neem (une huile végétale de tradition ayurvédique, utilisée depuis des siècles pour son activité antibiotique, antibactérienne, anti-inflammatoire et antiparasitaire) dans l’eau afin de ne pas retrouver la maison colonisée par les moustiques qui dans l’eau stagnante sont très bien.

4) Pour les plantes qui détestent plutôt boire par en dessous, un grand classique est la bouteille renversée, c’est une technique qui déçoit parfois mais qui est souvent efficace. Il faut faire des trous dans le bouchon et le fond de la bouteille, la remplir d’eau et l’enfoncer dans le sol avec le bouchon troué planté dans la terre. De cette façon, le liquide mouillera lentement le sol.

5) Les plantes d’extérieur méritent d’être déplacées autant que possible à l’ombre pour qu’elles aient moins besoin d’eau, et proches les unes des autres afin de créer un microclimat humide ; placez des récipients remplis d’eau à côté des pots pour qu’en s’évaporant, ils créent un environnement humide. Les escaliers de la copropriété peuvent également servir d’espace temporaire en été. Même pour eux, la bouteille et la bassine à l’envers. Mais mieux encore en demandant de l’aide aux voisins, on est souvent surpris de la grande disponibilité que l’on rencontre.

6) Il existe également des bouteilles d’eau complexes sur le marché. Il s’agit d’un gel d’eau spécial composé de fibres naturelles et d’eau déminéralisée. Les micro-organismes présents dans le sol décomposent la cellulose et libèrent l’eau pendant une durée qui varie de 15 à 20 jours selon l’emballage, le sol et la température. La bouteille est insérée à l’envers dans le sol, le plus près possible de la tige.

7) Si nous nous sommes ensuite souvenus des plantes dans le temps et non au dernier moment, peut-être nous sommes-nous consacrés à une pratique qui est toujours conseillée et qui peut être vraiment utile pendant l’été : le paillage. Voici comment procéder : posez soigneusement du foin, de la paille ou de l’herbe séchée au soleil pendant au moins une semaine ; autour d’une plante, d’une fleur ou d’un légume ; également près de la tige. Elle peut donc se faire dans des pots, des jardins et des potagers. 

Voici 7 bonnes raisons de pailler les plantes et les fleurs.

1. Ce simple geste réduit la nécessité d’arroser (et économise l’eau) car il réduit l’évaporation du sol d’au moins un tiers ;

2. Il évite l’aridité et les fissures du sol ;

3. Réduit l’érosion possible des sols due à la pluie et à l’arrosage ;

4. Garde le sol plus frais et ombragé même à des températures élevées et en été ;

5. Prévient ou ralentit la croissance des plantes et des mauvaises herbes ;

6. Protège les racines de surface contre le froid en hiver ou la chaleur en été;

7. Enrichit le sol car il libère lentement les nutriments des herbes sèches.