Comment fabriquer un pulvérisateur pour jardin

  Vous avez envie de vous lancer dans la fabrication de votre propre pulvérisateur de jardin pour un outil original et à votre goût ? Le pulvérisateur est un outil souvent négligé dans le jardinage, pourtant aussi indispensable que la brouette et le plantoir pour avoir un jardin impeccable. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir les étapes à suivre pour fabriquer son propre pulvérisateur, du plus petit au plus sophistiqué. Alors, n’attendez plus, car à près tout, qui ne rêve pas d’avoir un beau jardin bien entretenu et verdoyant, loin des mauvaises herbes et des acariens ?

Tout ce qu’il y a à savoir sur les pulvérisateurs de jardin

Qu’est-ce qu’un pulvérisateur

Un outil agricole destiné à pulvériser des liquides sur des plantes afin de désherber ou entretenir un jardin. Le pulvérisateur est un récipient doté d’une buse pour répandre le liquide en fine gouttelette. Il est souvent utilisé par les particuliers dans le but d’entretenir leurs clôtures de jardin.

Les composants d’un pulvérisateur de jardin et leurs fonctions

La cuve ou réservoir habituellement en plastique qui, comme son nom l’indique, a pour fonction de contenir le liquide à pulvériser.

Le tuyau, dans lequel le produit chemine, est généralement rattaché directement au réservoir et peut varier en termes de longueur.

Un poignet pulvérisateur équipé d’une buse. Un élément indispensable au bon fonctionnement du pulvérisateur est l’endroit où les gouttelettes sortent. Elles varient en fonctions du diamètre de la buse et de la pression. Avec les modèles standards, les gouttes sont fines et uniformisées, peu importe la pression. Tandis que, pour les buses à réduction de dérive, de grosses gouttes sont libérées quand la pression est basse et fine à hautes pressions. Si vous voulez des grosses gouttes quelle que soit la pression, la buse anti-dérive est celle qui vous faut.

La lance de pulvérisation est une perche qui relie le tuyau et le pistolet de pulvérisation où se trouve la gâchette de pompage.

Système de pression qui diffère selon le type de pulvérisateur, peut-être une poignée, un levier ou un système électrique. 

Les raccords, eux, servent à relier les différents constituants pour un transfert sécurisé du liquide en partant de la cuve jusqu’à la buse.

Une bretelle ou une sangle pour faciliter la portée et au passage vos mouvements lors de l’utilisation.

Les différents types de pulvérisateur

Il existe plusieurs types de pulvérisateurs, mais voici les plus courants :

Les pulvérisateurs à main à gâchette : idéal pour les entretiens intérieurs afin d’arroser vos plantes vertes. Ils sont faciles à manipuler et légers. Sa capacité est de 1 l et il est équipé d’une buse en laiton.

– Les pulvérisateurs à pression d’air préalable : diffère des autres modèles par sa capacité qui varie de 2 à 20 litres. Ils sont utilisés de préférence en extérieur pour vaporiser les produits d’entretien sur vos différentes plantes. À porter de main ou à placer sur le dos, il suffit de pomper sur le levier jusqu’à obtenir la bonne mise sous pression et il est prêt à être utilisé.

Les pulvérisateurs à pression entretenus : qui contrairement au précédent nécessite un pompage en permanence pour maintenir la pression. Parfait pour désherber dans le jardin, il est doté d’une buse réglable pour gérer l’intensité du Jet.

Les pulvérisateurs électriques : les nouveaux modèles à la pointe de la technologie. Ce sont les plus appréciés des professionnels. Doté d’une batterie pour augmenter la puissance du jet, plus besoin de pompage avec ce modèle qui facilite l’entretien de votre extérieur. Avec un pulvérisateur électrique, vous ne vous fatiguez pas et vous pouvez donc entretenir votre jardin sans vous interrompre.

Quelles sont les étapes à suivre pour la fabrication ?

En général, si vous envisagez de fabriquer votre propre pulvérisateur, vous devez avoir en possession quelques éléments et matériels essentiels ainsi qu’un petit savoir-faire en bricolage. Vous aurez besoin de ces éléments : pistolet, d’une pompe, d’un tuyau, d’une perche et d’un réservoir bien évidemment. Une fois ces éléments réunis, l’assemblage est un jeu d’enfant, mais il faut juste choisir les bonnes pièces.

Comment les assembler correctement ?

Il existe plusieurs moyens de monter votre pulvérisateur. En premier lieu, assurez-vous bien que votre réservoir est équipé d’un couvercle afin de fixer le tuyau.

Sinon, vous pouvez en créer un, de préférence de même circonférence que le tuyau, pour que celui-ci ne se détache pas facilement.

D’autre part, attachez la buse avec le pistolet, car c’est lui qui contrôle le jet et la pression de ce dernier.

Ensuite, installez l’ensemble du pistolet sur l’autre extrémité du tuyau et du réservoir.

Enfin, vous pouvez maintenant profiter de votre propre pulvérisateur.

Si vous n’aimez pas sa couleur d’origine, vous avez la possibilité de le peindre selon votre choix.

Un pulvérisateur avec un compresseur

En général, fabriquer soi-même son propre pulvérisateur présente plusieurs avantages non seulement au niveau budgétaire, mais aussi au niveau des compétences que vous allez acquérir.

Aussi, si votre budget le permet, vous pouvez ajouter encore d’autres éléments pour améliorer son efficacité.

Par exemple, vous pouvez installer un compresseur, si vous voulez vraiment parfaire l’arrosage de votre jardin. Vous pourrez calculer le volume en mètres cubes par minute ou en grammes par centimètre carré.

Pour ce faire, il est important de bien régler le débit du compresseur. Ainsi que le système de pulvérisation, afin de diminuer les pertes de volume pendant l’arrosage.

Par contre, le tuyau qui relie le pistolet et le réservoir peut aussi causer cette perte.

I faut qu’il ne soit ni trop court, ni trop long, ni trop étroit dans le but de maintenir la pression à la normale.

Il est bon de savoir que si le diamètre intérieur d’un tuyau est petit, la pression sera une faible, car l’air qui passe par la conduite n’arrive pas à s’évacuer normalement.

Certains experts affirment qu’un tuyau supérieur à 2,5 centimètres de diamètre est parfait pour arroser votre jardin.

Comment entretenir votre pulvérisateur

Pour un bon fonctionnement de votre pulvérisateur fait maison, vous devez le nettoyer après chaque utilisation pour éviter d’endommager le réservoir.

Premièrement, nettoyez la profondeur avec de l’eau claire pour éliminer tous les débris au fond du réservoir.

Séparez tous les différents composants et nettoyez individuellement par des multiples rinçages.

Puis laisser sécher à l’air libre et rassembler quand c’est fini. N’hésitez pas à nettoyer l’extérieur avec de l’eau et du savon pour un bon visuel et un rendu esthétique à votre pulvérisateur.

Mot de la fin

Un pulvérisateur est un outil utilisé pour désherber, nettoyer, arroser, traiter et pulvériser des engrais pour un jardin bien entretenu.

Le fabriquer soi-même est un bon moyen pour économiser de l’argent et au passage avoir un outil original. Cela permet aussi de choisir la taille et forme de chaque composant afin qu’il soit adapté parfaitement à vos besoins.

Enfin, après tout, quoi de mieux que le fait main pour perdurer le plaisir lors de votre entretien. Alors, n’attendez plus, rassemblez vos outils et bricolez jusqu’à obtenir le modèle de vos rêves.

Antoine
Antoine

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous ne spammons pas, c’est promis ! :)